En passant par Sandbostel

Image



Paisible petite ville de l'Allemagne du Nord, non loin de Hambourg, Sandbostel est également le lieu où fut installé le Stalag X B, camp dans lequel passèrent et séjournèrent 300.000 prisonniers d'au moins 55 nationalités différentes entre 1940 et 1945. Parmi les très nombreux stalags qui ont parsemé l'Allemagne pendant cette période, c'est le seul qui soit en cours de restauration et que l'on puisse visiter aujourd'hui.

Image




On peut y voir un mémorial dans lequel sont exposés de nombreuses photos et documents relatant l'histoire de ce camp, on peut se promener librement sur le site, accéder aux quelques baraques qui subsistent, souvent en bien mauvais état, sur les quelques 150 que comprenait le camp dans un espace de 500 mètres par 700. La plupart des prisonniers furent employés dans les 1.100 commandos de travail du camp au nord-ouest de l'Allemagne, avant tout dans l'agriculture mais aussi dans l'industrie et dans l'économie de guerre allemande.




Image

Louis-Joseph Soulas a séjourné dans ce camp pendant six mois de mai à octobre 1941. La façon dont il est arrivé là mérite d'être racontée. Après l'armistice de juin 1940, Soulas, mobilisé à Wangenbourg, fut fait prisonnier et envoyé au Stalag II B à Hammerstein, dans le nord de l'Allemagne à la frontière polonaise. Sur sa fiche de prisonnier fut mentionné qu'il était peintre-graveur. Dix mois plus tard, par suite d'une forte demande de peintres dans la région de Hambourg, il fut transféré à Sandbostel. Mais ce que l'on demandait à Hambourg c'était des vitriers, Soulas qui n'avait sans doute jamais posé un carreau de sa vie, resta cependant à Sandbostel, affecté au ramassage des pommes de terre.

Image Image






Comme au Stalag II B, pendant ses quelques moments de temps libre, il dessina de nombreux portraits de ses camarades et des scènes de camp. A son retour de captivité il en grava 41, dont 9 du Stalag X B. Ces gravures firent l'objet d'une exposition à Paris en 1942 à la Galerie Marcel Guiot.




Image



Ci-dessus deux gravures au burin du camp de Sandbostel : Intérieur de baraque et La Barbe

Photo de droite, avec Werner Borgsen devant ce qui reste de la baraque 10 où séjourna L-J Soulas


Nous avons rencontré Werner Borgsen, l'un des responsables actuels du camp, avec lequel nous avons longuement parlé, et qui, ne possédant aucun document de ce type, a été particulièrement intéressé par ces gravures, témoignages de la vie des camps dessinés sur le vif par Louis-Joseph Soulas.


Contact :
Stiftung Lager Sandbostel
Gedenkstätte Lager Sandbostel
Greftstraße 3
27446 Sandbostel - Allemagne
Tel : + 49 (0)4764 2254810
www.stiftung-lager-sandbostel.de

E-Mail : info@stiftung-lager-sandbostel.de

Heures d'ouverture :
Du lundi au vendredi : 09h à 16h
Dimanches et jours fériés :
de novembre à février 12h à 16h
de mars à octobre 11h à 17h
Le terrain de l'ancien camp est accessible tous les jours.